A Lille, les bars de nuit ne sont pas à la fête

A Lille, les bars de nuit ne sont pas à la fête

DirectLCI
VIE NOCTURNE – Deux organisations représentatives des bars lillois veulent déposer un recours contre un arrêté municipal qui restreint les horaires de nuit. La ville veut ainsi lutter contre les incivilités grandissantes.

Deux organisations patronales menacent de déposer un recours contre un arrêté pris par Martine Aubry pour restreindre les horaires de nuit des bars. La maire de Lille a pris ce dernier, le 31 décembre 2014, pour faire passer la fermeture des bars de 3 heures à 1 heure du matin du dimanche soir au mercredi soir. Le but : répondre à une montée de la délinquance et des incivilités durant la nuit.

"Cela nous semble aberrant de croire un instant que Martine Aubry résoudra les problématiques d'ivresse publique, d'alcoolisation des jeunes, de nuisance sonore en fermant les bars plus tôt", s'insurge Thierry Grégoirele, président de l'Umih (Union des métiers et industries de l'hôtellerie) Nord-pas-de-Calais. Et de citer deux villes qui l'ont fait l'année dernière, Rennes et Nantes, avant de revenir en arrière trois mois après.

Une centaine d'emplois menacés

Selon lui, une centaine d'emplois sont menacés , car de nombreux bars réalisent 30 à 50% de leur chiffre d'affaires sur cette tranche d'1 heure à 3 heures du matin. Pour Rémi Calmon, directeur du Sneg (Syndicat national des entreprises gaies), c'est le caractère général de la mesure "qui n'a pas de sens" :  "En pénalisant tous les bars, les bons élèves vont aussi être pénalisés, estime-t-il. La mairie pourrait sanctionner individuellement les quelques établissements en cause".

Pour les représentants des professionnels de la nuit, il s'agit en effet d'un "problème sociétal" plus global : "L'ampleur dépasse largement le cadre de deux heures de fermeture quatre jours, en plein milieu de la semaine, commente Rémi Calmon, en rappelant que les bars ne vendent que "10% au niveau national de l'alcool consommé par la population". Au total, quelque 90 bars de Lille bénéficiaient jusque-là des horaires tardifs. De son côté, la mairie de Lille n'a pas encore commenté ces positions.

Sur le même sujet

Lire et commenter