A Lille, un collectif de SDF se mobilise pour retrouver un toit

A Lille, un collectif de SDF se mobilise pour retrouver un toit
FRANCE

SOCIAL – Le collectif des SDF de Lille, lancé en 2011, organise le relogement des personnes qui sont à la rue. Créé par d'anciens SDF cette association unique en France a décidé de s'éloigner des structures d'accueil d'urgence pour chercher sur le marché locatif privé des solutions pour relancer ceux qui ont tout perdu.

On n'est jamais mieux servi que par soi-même. Gilbert Pinteau incarne mieux que personne ce dicton. Mis à la porte d'un foyer de l'Armée du Salut en 2011 à cause de sa "grande gueule", il a dans la foulée fondé le Collectif des SDF de Lille . "Quand je me suis fait virer j'ai décidé que c'était fini pour moi les structures traditionnelles. J'ai décroché mon téléphone pour me trouver un toit sur le marché locatif privé, raconte-t-il. J’ai eu la chance de tomber sur une proprio sensible à mon problème. Et je me suis dit si ça marche pour moi, pourquoi pas pour les autres."

Voilà pour l'acte de naissance. Pour le reste, Gilbert s'est efforcé d'appliquer la même méthode : décrocher son téléphone et tenter de convaincre des propriétaires de louer leurs biens a des personnes qui viennent de la rue. "Au début on avait 80% de refus, se souvient-il. Mais nous n’avons pas de recette miracle, on utilise des mécanismes déjà existants. Pour qu'on puisse aider quelqu'un, il faut qu'il touche les minima sociaux, ensuite on fait un dossier pour avoir le fond spécial au logement (SPL).

160 personnes relogées en moins de quatre ans

Une aide qui permet d'avoir un dépôt de garantie pour un loyer ne dépassant pas 400 euros. "On rassure les propriétaires en s'assurant qu'ils sont bien payés chaque mois et on est là en soutien car ce n'est pas toujours évident de réapprendre à vivre hors de la rue, raconte Gilbert. Je me souviens d'un gars qu'on a aidé, les trois premières semaines il a dormi sur le balcon de son studio. Il avait besoin d’air."

Après quatre ans d'existence, l'initiative de Gilbert est un succès. Plus de 160 personnes ont été relogées et n'ont pas rechuté. C'est le cas de Christophe, 44 ans. "J'ai tout perdu début 2014 à la suite d'une rupture, explique-t-il. En un mois, le collectif m'a aidé à me reloger. Aujourd'hui j'ai un studio à Lambersart. Leur aide m'a motivé à m'engager bénévolement dans le collectif car sans eux, je ne sais pas si je m'en serais sorti."

Pour aider le collectif : 06.46.42.90.25 collectifsdfdelille.pinteau@laposte.net
 

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent