A Lyon, la gratuité des transports est-elle la solution miracle ?

A Lyon, la gratuité des transports est-elle la solution miracle ?

DirectLCI
TRANSPORTS – Le débat fait rage à quelques jours du premier tour. Mais le coût pour la collectivité est loin d'être négligeable.

De mémoire de Lyonnais, c'est une première. Ce week-end et ce lundi aux heures de pointe, en raison du pic de pollution aux particules fines qui touche actuellement l'agglomération, la gratuité des transports en commun a été décidée par le Sytral , afin d'inciter les habitants à limiter les trajets automobiles. A quelques jours du premier tour des élections, ce type de mesure fait forcément réagir les candidats.

"Nous regrettons que cette décision ne soit prise qu’une seule fois en six ans, à sept jours d’un scrutin municipal", fustige par exemple Christophe Geourjon (UMP-UDI), qui demande que la gratuité des TCL soit mise en place "systématiquement en cas de pollution aux particules fines, destructrice pour la santé." Une position partagée par les écologistes ou encore la liste Front de gauche-Gram, tandis que le centriste Eric Lafond évoque, lui, "une fausse bonne idée."

Un gouffre financier

Alors, la gratuité des transports en commun dès le premier jour d'alerte constitue-t-elle une véritable solution pour lutter efficacement contre la pollution ? "Ce n'est qu'un pansement, confie-t-on au Sytral. Cela ne permet pas de traiter les causes profondes de cette pollution, à savoir les émissions industrielles, le chauffage ou les épandages agricoles." Par ailleurs, la gratuité des transports en commun ce week-end entraînerait une perte estimée à un million d'euros.

Ce qui rend "improbable voire impossible" la pérennisation d'une telle mesure."Quand les TCL sont en libre-accès, c'est un peu la double peine, explique le Sytral. Non seulement il y a une perte de recettes, mais nous renforçons également les différentes lignes et plus de 100 agents supplémentaires sont mobilisés pour gérer les flux et informer les voyageurs. Sans parler du problème d'équité que cela pose vis-à-vis des abonnés." Un bilan sera effectué en ce début de semaine pour évaluer l'efficacité de cette mesure inédite à Lyon.
 

Plus d'articles

Sur le même sujet