A Mayotte, la grève générale continue mais les violences urbaines diminuent

DirectLCI
OEIL DU WEB. Débutée le 31 mars dernier, la grève générale à Mayotte continue pour réclamer "l'égalité réelle" avec la métropole. Toutefois, les violences urbaines ont diminué ces dernières heures avec notamment des peines de prisons prononcées contre des casseurs et, plus étonnant, des scènes de réconciliation entre bandes rivales.

Sur le même sujet

Lire et commenter