A Mougins, des caméras-piétons pour les policiers municipaux

FRANCE

INNOVATION – La police municipale de Mougins est la première des Alpes-Maritimes à s’équiper de trois mini-caméras que ses agents portent notamment pour filmer les outrages et les comportements agressifs

N’outragez plus, vous êtes filmés ! Désormais, à Mougins, certains policiers municipaux portent sur le blouson une mini-caméra HD (haute définition) lors de leurs interventions. Ces appareils discrets, mesurant à peine quelques centimètres de hauteur et de largeur, servent notamment à filmer les comportements agressifs dont sont de plus en plus victimes les agents sur le terrain.

Si plusieurs expériences de ce type sont menées en France, c'est une première dans les Alpes-Maritimes. "L’idée de s’équiper est venue après un outrage sur l’un de nos policiers. Ces appareils peuvent calmer les esprits et sont sûrement aussi efficaces que la présence d’une arme ou d’un chien", explique l’adjoint à la sécurité Christophe Tourette.


Autre mission allouée à ces caméras-piétons : aider les agents à faire des prises de vue et des relevés lorsqu'ils arrivent - souvent les premiers - sur les lieux d’un accident, par exemple. "C'est un outil de protection pour nos hommes mais aussi pour les administrés", note Marc Pailler, directeur de la police municipale, qui compte 47 agents.

Cadre juridique encore vague

Ce sont les policiers eux-mêmes qui décident (ou non) de filmer en fonction de la situation. Les images enregistrées sur des cartes, identiques à celles que l’on trouve dans les appareils photos numériques, sont ensuite téléchargées sur un ordinateur. L'exploitation des films, qui ne sont pas vraiment des preuves car le cadre juridique autour de ce genre d’expérimentation est encore flou, peut aider un magistrat en cas de litige.

Après une phase de test cet été, trois caméras-piétons d’une valeur d’environ 200 euros l'unité, fournies par une société de Sophia Antipolis, ont été réparties entre différents services de proximité de la police municipale de Mougins. La commune de 20 000 habitants réfléchit également à l’acquisition de modèles à vision nocturne pour équiper sa brigade de nuit.

Lire et commenter