A Nantes, des geeks rendent les élections sexy

A Nantes, des geeks rendent les élections sexy

DirectLCI
INITIATIVE – Un « marathon créatif et productif » va se tenir pour mettre au point des « outils citoyens » numériques…

Comment lutter contre l’abstention aux prochaines élections municipales ? A Nantes, des geeks se sont penchés sur la question : ils vont organiser les 1er et 2 février prochains un "marathon créatif et productif" de quarante-huit heures à La Cantine , ouvert à tous (développeurs web, journalistes, militants politiques, simples curieux…), pour mettre au point des "outils citoyens" numériques. Comparatif des programmes ou des coûts des campagnes, vérification des propos des candidats… Au total, trente-huit idées ont été listées lors du premier brainstorming de l' Atelier des Elections .

"Le citoyen est souvent considéré comme un simple électeur, et non un acteur de la vie publique", constate Bastien Kespern, l’un des trois porteurs du projet. "Du coup, il a tendance à perdre confiance en la politique, mais aussi en lui-même, car il n’a pas le sentiment que son avis compte… Il faut lui donner les moyens d’inverser cette tendance."

Des militants de la "e-démocratie"

Pour cela, ce designer numérique de 24 ans s’est associé avec Claire Gallon et Florian Hervéou , deux autres acteurs de la  "e-démocratie" à Nantes. Lui-même travaille sur Influents , une "start-up civique" qui incite les internautes à s’engager dans des "événements citoyens", en les rétribuant sous forme de points... comme des gamers.

L’un de ses amis nantais, Armel Le Coz, a lui eu une autre idée pour rendre les élections municipales sexy : il s’invite chez les candidats de France et de Navarre, qu'ils soient petits ou gros, à la façon de l’émission "J’irai dormir chez vous" (France 5). Il filme ses rencontre, et les diffuse ensuite sur le site de son "Tour des candidats et maires de France" ...

Plus d'articles