A Nantes, la Loire au cœur des municipales

A Nantes, la Loire au cœur des municipales

France
DirectLCI
MUNICIPALES – Créer un pôle commercial au Bas-Chantenay, faire de Nantes "le premier port pour bateaux propres", ou développer l’accueil des bateaux de croisières… Dans la campagne qui se lance, les candidats aux élections avancent leurs idées pour que Nantes renoue avec la Loire.

Réinvestir la Loire. Faire en sorte que Nantes, riche d’une histoire maritime forte, se tourne à nouveau vers son fleuve. Le sujet promet d’être au coeur des prochaines élections municipales et déjà les idées se multiplient. Si Laurence Garnier, candidate UMP, présentera ses propositions dans les prochaines semaines, sa concurrente socialiste, Johanna Rolland, a déjà formulé ses pistes : "Ce sera le principal enjeu des 15 prochaines années", avance-t-elle. "La Loire n'est pas encore assez proche des habitants malgré les aménagements entrepris sur l’île de Nantes."

L'élue avance ainsi plusieurs axes de travail : l’implantation d’activités économiques (création d’un pôle maritime mêlant recherche et entreprises au Bas-Chantenay, d’un pôle commercial place de la Petite-Hollande), le développement d’activités de loisirs (parc urbain sur l’île de Nantes, aménagement des quais de l’île, piscine en bord de Loire), mais aussi des animations pour renouer avec l’histoire maritime de la ville : fête nautique, expositions, extension des capacités d’accueil de bateaux.

Des projets pour les 20 prochaines années

La candidate EELV Pascale Chiron met elle en avant la création d’un pôle nautique urbain sur le secteur du Bas-Chantenay : "Ce centre d’activité économique a pour vocation de réunir toutes les professions qui interviennent sur un bateau et sera vecteur de création d’emplois, de formation et de développement de nouvelles activités." Elle rêve aussi de voir la cité des Ducs devenir "le premier port maritime et fluvial de bateaux propres." Au Modem, Xavier Bruckert, la tête de liste, défend de son côté la "mise à niveau du port de croisière pour en faire le port d'attache du futur paquebot France".

En juin dernier, Nantes métropole avait déjà dressé les grands axes d’un vaste programme de développement de la ville pour les 20 prochaines années, avec "La Loire pour fil conducteur". Sont ainsi en cours des projets urbains allant du quartier Malakoff (commerces, bureaux, centre commercial), au futur Centre hospitalo-universitaire sur l’île de Nantes, ou encore, dans le centre, le réaménagement de la Petite-Hollande et du quai de la Fosse.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter