A Nice aussi, les détenus prennent la pose sur Facebook

A Nice aussi, les détenus prennent la pose sur Facebook
FRANCE

FAIT DIVERS - Après la prison des Baumettes à Marseille, c'est au tour de la maison d'arrêt de Nice d'être concernée par une affaire de photos de détenus circulant sur Facebook. On les voit entrain de prendre la pose et de fumer du cannabis au sein de l'établissement. Le maire UMP de la ville, Christian Estrosi se dit "scandalisé".

Corps huilés, muscles saillants au sortir d’une séance de sport. Ces shootings mettent en scène des acteurs singuliers : les détenus de la maison d’arrêt de Nice.

Pas besoin d’aller chercher bien loin pour avoir un aperçu. Un petit tout sur les réseaux sociaux suffit et il y en a pour tous les goûts : de la douche au plan allongé dans sa cellule pétard à la bouche. Ils sont ainsi une quinzaine de détenus à s’échanger des like et des commentaires sur Facebook selon Nice-Matin. Dans une vidéo, on peut même suivre un feu d’artifice tiré à l’occasion du jour de l’An par des proches de l’un des détenus à deux pas de la maison d’arrêt.

La colère d'Estrosi

Des publications qui ont provoqué l’indignation du maire UMP de Nice, Christian Estrosi. "Je suis scandalisé par ces photos montrant des détenus de Marseille comme de Nice qui font de la provocation sur les réseaux sociaux." Il en appelle directement à Christiane Taubira, la ministre de la Justice pour "prendre des mesures fortes pour interdire ce type de comportement".

Une page Facebook où l’on pouvait voir des pensionnaires de la maison d’arrêt des Baumettes, à Marseille, se photographier avec des produits stupéfiants et des liasses de billets, a semé le trouble. Elle a depuis été fermée par son auteur. Des enquêtes administratives et judiciaires sont ouvertes pour comprendre comment de telles actions ont pu se produire et être relayées sur les réseaux sociaux.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent