À Paris comme à Toulouse, chaque mètre carré se rentabilise

FRANCE
Avec un mètre carré à plusieurs milliers d'euros, perdre de la place est un vrai luxe. Mais aujourd'hui, rentabilité oblige, de la cave à la salle de réunion, tout se loue. À Paris par exemple, une étudiante loue un box de parking pour stocker les meubles de son futur appartement. À Toulouse, un groupe financier sous-loue, lui, à d'autres entreprises un bureau dont il ne se sert que trois jours par semaine.
Lire et commenter