A Pornic, pour réussir son couple, on fait HEC

A Pornic, pour réussir son couple, on fait HEC

DirectLCI
SAINT-VALENTIN – A Pornic (Loire-Atlantique), la Haute Ecole du Couple et de l’amour de Gérard Leleu attire de nombreuses personnes, autour des thèmes de l'amour et du désir entre hommes et femmes...

Vendredi, c’est la Saint-Valentin. Chez Gérard Leleu, la fête des amoureux, c’est toute l’année : ce "psychothérapeute de couple" de 81 ans dispense tous les troisièmes vendredis du mois des conférences sur les relations hommes-femmes, dans une dépendance de sa maison de Pornic . Une "Haute Ecole du Couple et de l'amour", comme il la nomme, où il fait l’éloge de l’amour. "Ce qui nous perd, c’est qu’on n’a pas de tradition érotique en Occident : cela fait 2 000 ans que c’est réprimé", se désole-t-il. "On ne sait pas faire de caresses, de baisers… Du coup, on est dans le sado-maso, on utilise des outils comme les sex-toys, on n’a pas d’imaginaire…"

Habitué des plateaux télé, ce médecin-anesthésiste est devenu "le premier des féministes", après avoir été traumatisé à la Libération par le défilé des femmes tondues dans les rues de Lille pour avoir couché avec des Allemands. C'est un cancer de la prostate, bien plus tard, qui l'a amené à poser ses valises dans la région nantaise.

Beaucoup de quinquas et sexagénaires

Après "La guerre des sexes" en janvier, sa prochaine conférence portera ainsi en février sur "La réconciliation" entre les deux. Un thème que Gérard Leleu connaît bien : chaque année en juin, à l’arrière de sa propriété, des comédiens demandent symboliquement pardon à des femmes pour les châtiments endurés (lapidation, excision, répudiation…). "Jean-Paul II a demandé pardon aux Juifs, moi j’attends du nouveau pape qu’il fasse pareil avec les femmes", explique l’intéressé, en référence au "sexocide des sorcières" au Moyen-Âge.

Sa salle devrait à nouveau faire le plein : chaque mois, de nombreux quinquagénaires et sexagénaires viennent l’écouter. Des habitués, pour la plupart – en couple ou non. Marcelle, par exemple, vient tous les mois depuis un an. La dernière fois, elle en a profité pour se faire dédicacer Les Plus belles caresses d’amour , le 30e livre de Gérard Leleu, dont le best-seller – Le Traité des caresses – a été écoulé "à plus d’un million d’exemplaires" depuis 1983 selon son éditeur. "On découvre des choses qu’on n’a jamais apprises, des choses qui étaient cachées…", confie cette femme de 80 ans. "C’est dommage que je ne les ai pas sues quand j’étais plus jeune : ma vie aurait certainement été différente."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter