A Roubaix, les policiers "contaminés" par leur stock de cannabis

A Roubaix, les policiers "contaminés" par leur stock de cannabis

DirectLCI
FAIT DIVERS - Les policiers du commissariat de Roubaix dénoncent des malaises liés à la présence trop importante de cannabis dans leurs locaux. Certains se sont contrôlés positifs à cette substance. Ils menacent d'exercer leur droit de retrait.

Les fonctionnaires du commissariat de Roubaix suffoquent. Les effluves des dizaines de kilos de cannabis stockés dans leurs locaux rendent l'atmosphère irrespirable. Nausée, maux de tête, vertiges : face à ces symptômes, certains d'entre eux ont utilisé des tests salivaires qui se sont révélés… positifs.

"Cette affaire est très sérieuse, indique à metronews Fabrice Danel, secrétaire régional adjoint du syndicat Unité SGP Police. Les agents se sentent mal et ils vont sur le terrain dans cet état. S'ils causent un accident de la route tout en étant positifs, cela va se retourner contre eux !"

Plus de 40 kg entreposés

Officiellement, plus de 40 kg de cannabis (résine et herbe) sont entreposés dans la pièce à scellés du commissariat. Mais il y en aurait beaucoup plus en réalité. "Normalement, cette marchandise devrait soit être transférée au tribunal, soit détruite sur place. Cette situation ne peut plus durer !"

En charge de la gestion des saisies de drogue, la directrice du greffe du palais de justice de Lille refuserait, selon Nord Eclair, de récupérer les scellés au tribunal, afin de dénoncer un déficit de personnel. "On ne lâchera rien. Si ce cannabis n'a pas bientôt disparu, nous sommes prêts à aller jusqu'au droit de retrait", prévient Fabrice Danel.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter