A six jours du 1er mai, le muguet a du mal à pointer le bout de son nez

DirectLCI
A six jours du 1er mai, le muguet peine à fleurir dans les champs nantais. En cause, un hiver trop doux suivi d'un printemps trop froid, qui ont eu raison de l'éclosion de la "clochette des bois". Des brins trop verts pour être cueillis, en cinquante ans de métier, Jean-Paul n'avait jamais vu un tel retard, obligeant les saisonniers à abandonner leur poste en plein récolte.

Sur le même sujet

Lire et commenter