A Toulouse, on accouche à la clinique comme à la maison

A Toulouse, on accouche à la clinique comme à la maison

SANTE – La maison d'accouchement physiologique ouvert en juin permet aux jeunes mamans d'accoucher comme à la maison mais proche d'une salle obstétrique en cas de souci. C'est la seconde structure du genre qui ouvre ses portes en France après Bordeaux.

Accoucher à la clinique comme à la maison. C'est ce que propose la maison d'accouchement physiologique installée depuis juin à Saint-Jean-Languedoc. L'établissement toulousain est le second en France à accueillir ce genre de structure après celle de Bordeaux.

Le principe: un appartement de 100 m² dans le service maternité, avec cuisine américaine et un salon cosy, où peuvent s'installer les parents en attendant la venue du bébé. Dans une pièce voisine se trouve une salle d'accouchement "nature" avec une baignoire, un lit et une table. Le matériel médical se compose seulement d'un monitoring et d'un cathéter. Si la venue du nourrisson se complique, une porte de l'appartement communique avec la salle obstétrique où la maman est prise en charge médicalement.

Au rythme de l'enfant et de la maman

"Sur les cinq naissances depuis juillet c'est arrivé une seule fois", confie Maylis Guiguen, la directrice de l'établissement. "On va au rythme de l'enfant et de la maman, on prend le temps de naître, ni trop vite, ni trop lentement", se félicite de son côté Karine Loupais Rodriguez sage-femme libérale qui estime que l'acte de naissance en France est trop médicalisé.

En juillet, elle a assisté à la première naissance dans la maison d'accouchement physiologique. "C'est agréable car on a le temps de faire notre métier", estime-t-elle.

Comme à la maison la sécurité en plus

Même sentiment de plénitude chez Charlotte, la maman de Lou, qui a inauguré le dispositif le 14 juillet dernier. "Je voulais accoucher le plus naturellement possible mais pas à mon domicile. Ici c'est un cocon, on est comme à la maison avec la sécurité en plus". se félicite cette jeune mère de 28 ans. Cette dernière est ravie d'avoir donné naissance à la petite Lou dans la baignoire remplie d'eau chaude entourée de son mari, de la sage-femme qui l'a suivi durant sa grossesse et en écoutant la musique qu'elle avait apportée. "Le côté intimiste est important, je le recommande autour de moi", dit-elle en souriant.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Portugal-France : les Bleus qualifiés, ils affronteront la Suisse en 8e de finale

Impôt sur les successions, retraite à points, tarification du carbone... Les propositions phares du rapport remis à Macron pour l'après-Covid

Covid-19 : que sait-on du nouveau variant Delta Plus découvert en Inde ?

Explosion du variant Delta malgré une vaccination massive : que nous disent les chiffres au Royaume-Uni ?

Logement : l'enfant fiscalement détaché ne compte plus pour le calcul d’un loyer HLM

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.