Abdeslam filmé 24H/24 : "Il ne supporte plus la demi-douzaine de caméras braquée sur lui"

FRANCE

Pour l'avocat de Salah Abdeslam, ce dispositif est contre productif et illégal. La question de la surveillance permanente en vidéo du protagoniste clé des attentats du 13 novembre est examinée ce mercredi au tribunal administratif de Versailles. Détails.
Lire et commenter