Abdeslam filmé 24h/24 : "La justice ne se rend pas au banc de la vengeance", pour son avocat

DirectLCI
L'avocat de Salah Abdeslam a estimé mercredi, alors que son client a demandé de suspendre le dispositif de vidéosurveillance permanent de sa cellule, qu'une justice "sans instruction", "sans procès", "sans avocat", n'est pas celle de "notre démocratie" et de "notre République". Et d'ajouter : "si on veut ça, alors exécutons Salah Abdeslam tout de suite."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter