Actes anti-musulmans : "L’amalgame profite d’abord aux radicaux"

FRANCE
DirectLCI
"A chaque fois qu’on fait un acte contre un musulman, eux (les terroristes, ndlr), ils sont deux fois plus puissants", a estimé Dounia Bouzar, présidente du Centre de prévention des dérives sectaires liées à l’Islam. Le CFCM a dénoncé plus d'une cinquantaine d'actes anti-musulmans en France depuis l'attentat à Charlie Hebdo.
Lire et commenter