Aéroport de Marseille : "Il y aura un avant et un après 2013"

Aéroport de Marseille : "Il y aura un avant et un après 2013"

France
DirectLCI
TRANSPORT – En 2013, la fréquentation de l’aéroport a stagné, mais la capitale européenne de la culture a changé la donne en termes d’image.

Un bilan contrasté. En 2013, la capitale européenne de la culture n’aura pas fait planer l’aéroport de Marseille. En 2012, 8 300 000 passagers avaient transité en avion par Marseille. L’an passé, c’est un peu moins. Mais alors par où sont passés les millions de touristes annoncés ? "C’est difficile de répondre à cette question, indique avec prudence Julien Boullay, directeur marketing de l’aéroport. On ne peut pas encore dire la part des passagers liée à l’année culturelle".

"Mais au-delà de la fréquentation reprend-il, on peut dire qu’il y a eu un avant et un après 2013". Un optimisme affiché en raison, selon lui, du changement d’image apporté par la capitale de la culture. "Avant 2013, l’attractivité touristique de Marseille était bonne mais juste dans la moyenne européenne. Aujourd’hui, grâce au MuCEM, l’Intercontinental ou encore le nouveau Vieux-Port, nous avons la légitimité pour séduire une nouvelle clientèle".

Marseille, "city break"

Chaque année, l’aéroport invite en moyenne 50 compagnies aériennes ou tour-opérateur à visiter la région via Marseille. Une opération séduction dans le but d’ouvrir de nouvelles lignes, notamment pour des "city breaks", explique Julien Boullay. "Ce sont de courts séjours, très prisés par les touristes européens. Marseille peut d’ailleurs en devenir une destination majeure", assure-t-il.

Mais pour ce faire, l’aéroport entend continuer à communiquer à l’étranger. Un travail en collaboration avec les partenaires historiques comme les offices du tourisme de Marseille et des Bouches-du-Rhône. Reste à se mettre autour de la table. "Une réunion est prévue dans les prochaines semaines", indique Julien Boullay, dans l’optique de "démultiplier les moyens et actions sur les marchés en bout de ligne comme la Scandinavie et l’Angleterre".
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter