Affaire des "chemises arrachées" : ouverture du procès de cinq salariés d'Air France

Affaire des "chemises arrachées" : ouverture du procès de cinq salariés d'Air France

Ils risquent trois ans de prison et 45.000 euros d'amende, le procès de cinq salariés d'Air France impliqués dans l'affaire des chemises déchirées s'ouvre vendredi. Elles sont poursuivies pour violences présumées en réunion. L'image du directeur des ressources humaines et du responsable des activités longs courriers d'Air France fuyant le siège de la compagnie la chemise déchirée, avait fait la Une des médias. Des manifestants avaient envahi le comité central d'entreprise.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 390.000 cas positifs en 24h, nouvelle hausse des contaminations

Qui était Jean-Jacques Savin, décédé en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

"Plus de 50% de la viande consommée en France" est-elle halal ?

A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.