Affaire Julia : l'homme interpellé soupçonné d'attouchements sexuels

FRANCE
DirectLCI
FAIT DIVERS – La jeune Julia a été retrouvée ce mardi après-midi à Nice. Un homme a été interpellé et placé en garde à vue. Ce dernier est soupçonné d'attouchements sexuels.

L'enquête se poursuit pour déterminer le scénario des quatre jours durant lesquels la jeune Julia a été introuvable. Un homme d'une soixantaine d'années a été interpellé ce matin à Nice afin de vérifier certaines déclarations de l'adolescente. Selon nos confrères de Nice Matin cet individu aurait pu héberger la jeune fille. En fin de journée mercredi, sa garde à vue a été prolongée. L'homme est soupçonné d'attouchements sexuels. 

Julia, 14 ans, qui avait quitté le domicile familial vendredi soir après une légère altercation avec son père a été retrouvée saine et sauve mardi après-midi à Nice. Une information confirmée par la police à metronews .

Les gendarmes de Valbonne (Alpes-Maritimes) avaient lancé samedi un appel à témoin pour "disparition inquiétante" . L'adolescente avait été aperçue pour la dernière fois dans le secteur d'Antibes où ses parents tiennent un restaurant. 

L'hypothèse d'une séquestration ?

C'est un passant qui a reconnu Julia ce mardi dans une avenue de Nice grâce à des photos affichées par la famille, précise à France Info le colonel Pascal Peglion, en charge de l'enquête. Elle était, précise-t-il, dans un secteur sur lequel la gendarmerie avait procédé à des recherches dans la nuit de lundi à mardi. Ce passant a interpelé "une patrouille de police municipale qui passait à proximité et leur a remis" l'adolescente, toujours selon la radio.

Julia a donné quelques détails sur ce qui s'est passé pendant sa disparition de trois jours. Les policiers ont constaté "une certaine confusion dans ses premières déclarations verbales", a précisé Marcel Authier, directeur de la Sécurité publique des Alpes-Maritimes. Selon des informations de nos confrères de Nice Matin , l'adolescente se serait enfuie d'un appartement dans lequel elle se trouvait. Ce qui pourrait laisser penser qu'elle aurait pu être victime d'une séquestration. 

Elle est apparemment en bonne santé et ne semble pas avoir subi de violences, selon la Brigade des mineurs de la Sûreté départementale qui l'a prise en charge. "Il est trop tôt pour parler d'une fugue, d'une séquestration ou de toute autre possibilité", assure le directeur de la Sécurité publique du département. Une enquête pour déterminer les circonstances de sa disparition a été ouverte. 

Lire et commenter