Affaire Lambert : le docteur de Vincent aurait subi des pressions

DirectLCI
Au CHU de Reims, l'équipe médicale a décidé de ne pas se prononcer sur l'arrêt des soins de Vincent Lambert et a annoncé qu'il serait placé sous sécurité policière. En cause : les menaces et les pressions qu'aurait subi le docteur Simon, en charge du patient. Ce dernier devrait être mis sous tutelle, à la demande du procureur.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter