"Africanisation" : le président de MPM visé par une plainte

"Africanisation" : le président de MPM visé par une plainte

DirectLCI
POLEMIQUE - Le président de la communauté urbaine est mis en cause par un collectif d’associations, syndicats et partis politiques. En cause un dérapage verbal. Guy Teissier avait exhorté les marseillais à ne pas « s’africaniser » sur la question de la propreté.

Une citation directe pour "diffamation publique à caractère racial". Le nouveau président UMP de la communauté urbaine de Marseille (MPM) Guy Teissier doit faire face à l’indignation du MRAP, le mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples.

En cause une déclaration datant du 17 avril dernier. Pour sa première sortie publique comme président de MPM, Guy Teissier avait exhorté les Marseillais à ne pas "s’africaniser". Le député UMP faisait référence aux problèmes de propreté récurrents de la cité phocéenne.

La destitution de Guy Teissier est demandée

Autour du MRAP, c’est tout un collectif qui s’est créé, avec notamment la CGT, le parti communiste, la FSU et le collectif pour la mémoire de l’esclavage. Dans une "démarche symbolique", ils demandent la destitution de Guy Teissier de son fauteuil à MPM.

Guy Teissier aurait discrètement essayé d’éteindre la mèche. Le journal Le Monde rapporte que le principal intéressé aurait rencontré des représentants du CRAN, le conseil représentatif des associations noires une semaine après ses propos. A l’issue de leur entretien, Guy Teissier aurait cosigné un texte ou figurerait ses excuses : "l’expression utilisée n’était point appropriée". Trop tard.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter