Agressions : pourquoi certaines victimes ne réagissent pas

DirectLCI
Certaines agressions peuvent provoquer un choc chez les victimes, au point de créer un traumatisme sur le cerveau : l'effet de sidération. Elles restent alors passives, incapables de réagir. Explications.

Sur le même sujet

Lire et commenter