Alerte aux poux à la veille de la rentrée scolaire

FRANCE

SANTÉ - Une alerte aux poux a été lancée à quelques jours de la rentrée scolaire, après les résulats d'une étude confirmant qu'un pic épidémique a été atteint.

Les poux sont de retour. Contrairement aux idées reçues, ce n'est pas en période scolaire que les poux prolifèrent le plus sur la tête des enfants, mais pendant les vacances scolaires. Un pic épidémique est ainsi attendu à quelques jours de la rentrée scolaire, selon une étude réalisée par Celtipharm, entreprise spécialisée dans la collecte et l'analyse des données de santé.

"Cette année, comme les années précédentes, l'épidémie a débuté à la fin du mois de juin, elle s'est d'abord répandue dans l'ouest et le sud de la France, et est désormais en passe de s'étendre à tout le pays", explique Vincent Auvigne, un épidémiologiste qui réalise depuis 2009 un cartogramme montrant la progression quotidienne de l'épidémie de poux en collaboration avec Celtipharm.

"Baisse de vigilance"

Son étude s'appuie sur les achats par les ménages de produits anti-poux dans 4.600 des 22.000 pharmacies présentes sur le territoire français. Les poux sont des parasites suceurs de sang, très difficiles à déloger. Les plus répandus sont les poux de tête, qui se nourrissent de cuir chevelu et pondent dans les cheveux, avec une prédilection pour les enfants. Ils ne se transmettent que par contact direct, en général "de tête à tête", ce qui explique pourquoi leur propagation est très rapide pendant les vacances d'été, lorsqu'il y a "d'importants brassages de population", explique Vincent Auvigne.

Les poux peuvent s'attrapent partout, dans les campings, les colonies de vacances, les centres aérés... Mais c'est surtout "la baisse de vigilance" des parents qui explique la prolifération des poux pendant les mois d'été, selon l'épidémiologiste.

En savoir +
Trois conseils pour ne pas attraper de poux

Lire et commenter