Allianz Riviera de Nice : gazon maudit, épisode 3

FRANCE

FOOTBALL – Le terrain du nouveau stade de Nice est victime d'un parasite. Les 9300 m² de gazon vont être intégralement changés la semaine prochaine.

Le mauvais sort s'acharne. La semaine prochaine la pelouse de l'Allianz Riviera sera changée pour la troisième fois, un an à peine après son inauguration. Un expert est venu ausculter le terrain mercredi, et son diagnostic est sans appel : la pelouse est malade. "Le pythium, un champignon microscopique qui attaque les racines et les jeunes feuilles, s'est développé cet été, explique à metronews Patrice Therre, l'expert en pelouse appelé pour un audit par Nice Eco Stadium (NES), la société gestionnaire du stade. "Ce champignon a été particulièrement virulent cet été dans le sud de la France et la pelouse fragile de Nice, qui avait été plantée janvier ce qui n'est pas une période favorable, n'y a pas bien résisté".

L'exploitant annonce qu'il a donc "pris la décision de procéder au changement total de la pelouse de l'Allianz Riviera dès la semaine prochaine", après Nice – Montpellier de demain. "Nous nous félicitons de ce changement. Nous en avions vigoureusement exprimé le souhait auprès de l’exploitant" a réagi Jean-Pierre Rivère, le président de l'OGC Nice, sur le site officiel du club . Cette pelouse n’est plus praticable au jour d’aujourd’hui, estime le dirigeant. Elle nous préoccupe pour deux raisons : de par les blessures qu’elle engendre, et parce qu’elle ne permet pas d’y développer un jeu de qualité". Une analyse que conteste Nice Eco Stadium, estimant au contraire que "les caractéristiques actuelles du terrain restent conformes aux normes de jouabilité".

"Un petit manque d'anticipation"

Nice aura un "billard" pour accueillir Bastia le 18 octobre. Mais pour combien de temps ? "Dans la mesure où ce placage intervient tardivement dans l’année, en cette période automnale, nous savons que la pelouse ne pourra plus s’enraciner, estime Jean-Pierre Rivère. Il est fort probable qu’il faille à nouveau la remplacer après les deux matchs de rugby". Le RC Toulon reçoit Clermont à l'Allianz le 29 novembre. Patrice Therre est moins pessimiste : "la meilleure période c'est septembre – octobre, c'aurait été mieux de le faire en septembre, mais ce n'est pas si mal. Par contre, l'enracinement ne sera pas profond avant la reprise des matches…"

Les problèmes de pelouse sont "le syndrome du nouveau stade, comme à Lille par exemple, souligne Patrice Therre. Les jardiniers doivent appréhender le 'climat' de leur stade pour bien entretenir leur pelouse, ce qui peut prendre un peu de temps. A Nice, il y a peut-être eu un petit manque d'anticipation du développement du champignon cet été. Mais c'est un casse-tête puisqu'il faut arroser suffisamment pour refroidir le sol sans créer trop d'humidité pour éviter le développement du champignon…"

Lire et commenter