Alpes-Maritimes : Des "tests osseux" pour vérifier si les migrants sont mineurs

FRANCE

IMMIGRATION – Face à l'afflux de jeunes étrangers dans les foyers de l'enfance des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti réclame des "tests osseux" pour avoir la garantie de ne voir hébergé de majeurs.

Eric Ciotti ne veut plus que les foyers de l'enfance des Alpes-Maritimes accueillent de "faux mineurs". Le président du département s'est rendu ce lundi à Menton, près de la frontière italienne, où il a lancé "un cri d'alerte" sur "la saturation" des structures d'accueil d'urgence pour mineurs dans son département frontalier.

Selon l'élu LR azuréen, depuis le début du mois de juin, 170 migrants mineurs isolés ont déjà été recueillis par des infrastructures du foyer départemental de l'enfance chargé de l'accueil d'urgence, soit autant que pour l'ensemble de l'année passé. "Le Foyer de l'enfance est désormais totalement saturé et des migrants mineurs isolés sont accueillis dans des structures hôtelières".

La préfecture "étudie" cette possibilité

"L’État italien refuse désormais de réadmettre les mineurs isolés étrangers au motif que cette réadmission n'est pas prévue dans le cadre des accords de Schengen" et "la police aux frontières demande au département de recueillir ces mineurs", explique le député, qui craint que les filières de passeurs exploitent ce filon en séparant les mineurs de leurs familles lorsqu'elles passent la frontière.

Eric Ciotti réclame donc la réalisation systématique de tests osseux durant les quatre heures de rétention des migrants, afin de déterminer s'ils ont plus de 21 ans. Une hypothèse est "à l'étude" selon la préfecture des Alpes-Maritimes. Ces tests consistent à pratiquer une radiographie du poignet et de la main afin d'observer l'état des cartilages et d'en déduire l'âge probable du patient. La méthode est cependant loin de faire l'unanimité, y compris dans la communauté médicale, qui s'accorde à dire que ce test n'est pas fiable sur les personnes de plus de 16 ans.

A LIRE AUSSI >> De l'Italie à la France dans les pas de Shemsu, Ethiopien sans papiers

Lire et commenter