Après les 1600 emplois supprimés à Vivarte, les salariés de Dim se sentent menacés

Après les 1600 emplois supprimés à Vivarte, les salariés de Dim se sentent menacés
FRANCE

Les salariés de la marque de sous-vêtements Dim sont très inquiets. Le propriétaire américain parle de supprimer 300 postes en France. Dim est né il y a soixante ans à Autun, en Saône-et-Loire. Les habitants expriment leur colère et tristesse, les commerçants, eux, ont peur de voir la ville désertée faute d'activités économiques.
Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent