Ariège : le Préhisto’Loft revient pour une deuxième saison

Ariège : le Préhisto’Loft revient pour une deuxième saison

CULTURE – La reconstitution du quotidien des hommes de Cro-Magnon façon téléréalité – sans les caméras – avait séduit de nombreux visiteurs du Parc de la préhistoire de Tarascon-sur-Ariège l’année dernière. Une deuxième saison a donc été programmée du 27 au 31 juillet.

Les "lofteurs" préhistoriques sont de retour ! Après avoir créé l’événement l’année dernière avec la première édition du Préhisto'Loft, une reconstitution grandeur nature de la vie quotidienne de l’homme de Cro-Magnon , le parc de la préhistoire de Tarascon-sur-Ariège remet ça. Du 27 au 31 juillet, plusieurs passionnés et médiateurs du parc vont en effet renfiler leurs peaux de bête et retrouver leurs outils en silex pour faire vivre aux visiteurs un véritable saut dans le temps.

Comme lors de la première saison, il s’agira pour eux de vivre pendant cinq jours comme une véritable tribu de Magdaléniens, peuple nomade qui vivait en Ariège il y a 14 000 ans, en installant leur campement dans le parc et en partageant leur quotidien (chasse, cueillette, préparation des repas, confection de vêtements et d’objets…) avec le public.

Un "casting" élargi

"Nous avons repris la même équipe que l’année dernière, à laquelle se sont greffés une dizaine de nouveaux, explique Emmanuel Demoulin, responsable du service médiation du parc. Nous voulions des personnes qui avaient déjà les compétences techniques et n’étaient, par exemple, pas rebutées à l’idée de dépecer un daim !"

Le clan, ainsi constitué de différentes générations d’hommes, de femmes et d’enfants, devrait par ailleurs accueillir cette année… un nourrisson ! "A cette époque, il y avait beaucoup d’enfants en bas âge, et l’une de nos médiatrices, qui a accouché il y a un mois, souhaitait justement revivre l’expérience avec son enfant."

Mettre un terme aux clichés

Toujours dans un souci de crédibilité et d’authenticité, la tribu mettra davantage en avant cette saison ses compétences artistiques. "Ces peuples étaient sensibles à l’art, ils vivaient dans des ambiances très décorées, indique Emmanuel Demoulin. Nous avons eu du mal à retranscrire cet aspect lors de la première saison. Cette fois, la dimension esthétique sera plus travaillée."

De quoi montrer une fois de plus au public que l’homme préhistorique n’est pas ce sauvage avec un pagne et un gourdin que l’on imagine souvent. A terme, l’équipe de médiation du parc aimerait faire du Préhisto’Loft une animation quotidienne, avec une équipe réduite, tout au long de l’année.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : la fleur faite aux non-vaccinés

Covid-19 : 525.527 cas positifs en 24 heures, nouveau record de contaminations en France

EN DIRECT - L’Autriche adopte la vaccination obligatoire, une première dans l’Union européenne

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 20 janvier

Covid-19 : la nouvelle hausse des contaminations en France provoquée par le BA.2, un sous-variant d'Omicron ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.