Ariège : l'exercice d'hélitreuillage tourne au drame

FRANCE
ACCIDENT – Un homme du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) a été gravement blessé après une chute soudaine de l’hélicoptère auquel il était suspendu. Il souffre de plusieurs fractures.

L'exercice en montagne a mal tourné. Alors qu’il était en plein hélitreuillage, un gendarme du peloton de haute montagne (PGHM) de Savignac-les-Ormeaux (Ariège) a "frappé une paroi rocheuse à deux reprises" selon le chef d’escadron Loïc Kervoern.

Selon le groupement de gendarmerie, l’opération qui se déroulait lundi au pic rouge de Bassies (Ariège) a mal tourné quand l’hélicoptère auquel il était suspendu a soudainement chuté de "30 à 50 mètres avant que le pilote ne parvienne à redresser son appareil".

De multiples fractures

Accroché à un câble d’hélitreuillage, le militaire n’a rien pu faire pour éviter les rochers. Agée de 49 ans, la victime souffre de de multiples fractures au bassin, d'une fracture à la main et au coude gauche. Après avoir été remonté à bord, il a été immédiatement envoyé à l’hôpital du Val d’Ariège à Saint-Jean-de-Verges. Il pourrait être transféré vers un centre hospitalier toulousain en raison de ses blessures.

Trois enquêtes conjointes ont été ouvertes par la section de recherches de la gendarmerie de l'air de Villacoublay (Yvelines), par le conseiller montagne, et par le Bureau Enquête Accident (BEA) de la Défense.
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter