Arnaud Kongolo va devoir faire campagne à ses frais

Arnaud Kongolo va devoir faire campagne à ses frais

DirectLCI
MUNICIPALES - Le "candidat de la diversité", qui avait déposé sa liste in extremis jeudi soir, a vu ses bulletins de vote et ses professions de foi invalidées par la commission de propagande électorale

Pierre Gobet (divers droite), autre petit candidat aux élections municipales à Nantes, l’a surnommé "candidat mains-dans-les-poches" sur Twitter . Arnaud Kongolo, le "candidat de la diversité" qui avait déposé sa liste in extremis jeudi soir en préfecture, a connu mercredi matin un sérieux revers : la "commission de propagande" électorale a retoqué ses bulletins de vote et ses professions de foi, lors d’une réunion en mairie.

Conséquence : les frais d’impression et d’acheminement de ces documents de campagne – d’habitude pris en charge par l’Etat – seront à la charge de cet enseignant des Dervallières, connu pour avoir présidé l’association "Les Amis de Toko", du nom du jeune homme tué dans une fusillade en 2008.

Appel aux dons sur Internet

Le format et la qualité de papier retenus n’étaient pas aux normes, explique Frédéric Shango-Omombo, troisième sur sa liste "Je suis là et je compte". "Un bilan comptable sera fait à la fin de la campagne, nous en tirerons les enseignements nécessaires", élude cet homme de 40 ans. "Tous les moyens sont mis en œuvre pour réduire cet écart qui n’était pas prévu dans nos comptes de campagne." Dont un appel aux dons, sur le site du candidat .

En attendant, pour ce qui est de l'expédition des professions de foi, "une solution alternative est à l'étude": les colistiers d'Arnaud Kongolo et leurs soutiens pourraient distribuer eux-mêmes leurs documents dans les boîtes aux lettres.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter