Arras : des "beuveries" entre détenus à la prison

Arras : des "beuveries" entre détenus à la prison

France
DirectLCI
SOCIETE – Un syndicat de surveillants de la prison d'Arras dénonce des "beuveries", notamment au cours des promenades des détenus. Ils réclament des rondes pour empêcher le lancer de colis au-dessus du mur d'enceinte.

Les représentants du syndicat Ufap-Unsa Justice de la maison d'arrêt d'Arras ont décidé de rendre public des "beuveries" qui se déroulent durant les promenades des détenus.

"Avec l'alcool, la promenade est plus folle !, indique le syndicat dans un communiqué, qui a été adressé à la direction régionale des services pénitentiaires. Tous les week-ends, lors des promenades et plus particulièrement l'après-midi, des individus extérieurs à l'établissement balancent dans les cours de promenades des bouteilles d'alcool qui sont rapidement ingurgitées par les détenus. C'est devenu un rituel."

Refus de réintégrer les cellules

Selon le syndicat , les colis contiennent non seulement de l'alcool, mais aussi du cannabis, de la viande, des armes et autres objets interdits (burins, lames de scie). Résultat, ce sont les surveillants qui trinquent. Comme le 9 mars dernier, au cours duquel une quinzaine de détenus ivres ont carrément refusé de réintégrer leurs cellules.

"Les surveillants ont alors mis plus d'une demi-heure pour les faire rentrer, note Frédéric Charlet, secrétaire régional adjoint de l'Ufap-Unsa. C'est un problème récurrent sur bon nombre d'établissements pénitentiaires". Selon lui, il peut y avoir "une trentaine de colis" qui arrivent en "cinq minutes" : "Il y a ce qui est consommé sur place et ce qui remonte dans les cellules", ajoute-t-il.

Tandis que le préfet devrait bientôt recevoir les représentants du personnel, l'Ufap-Unsa Justice réclame des rondes de police à l'extérieur, "le week-end pendant les créneaux horaires de la promenade". Mais aussi la pose rapide de filets anti-projections, l'organisation de fouilles sectorisées ou encore le transfert systématique des meneurs.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter