Ascométal : bras de fer des salariés contre le repreneur brésilien

FRANCE
DirectLCI
SOCIAL - Des salariés du site Ascométal de Fos-sur-Mer ont bloqué mardi des voies d'accès à cette zone industrielle pour protester contre un projet de reprise de l'entreprise par le groupe brésilien Gerdau.

Une action spectaculaire. Mardi matin, plusieurs centaines de salariés de l’entreprise Ascométal de Fos-sur-Mer , 150 selon la police, ont bloqué l’accès au site industriel en coupant la RN 568 occasionnant par la même occasion un important bouchon sur cet axe fréquenté. Pour illustrer leur colère, ils ont également disposé des bouteilles de gaz "prêtes à exploser" selon eux.

Une action coup de poing pour dénoncer le projet de reprise d’Ascométal par le groupe industriel brésilien Gerdau. "Nous refusons l'offre de reprise du prédateur Gerdau, qui conduirait à la mort du site de Fos", a indiqué le délégué central CGT Christian Pantoustier, précisant que l’usine emploie 430 personnes et 180 sous-traitants.

Quatre projets de reprise

Plombée par une dette de 360 millions d'euros, Ascométal, l'ancienne filiale d'Usinor spécialisée dans les aciers spéciaux pour l'automobile et le secteur pétrolier, avait été placée en redressement judiciaire le 7 mars dernier.

Le tribunal de commerce de Nanterre doit se prononcer jeudi sur son sort après l’étude de quatre offres pour la reprise. Dans un communiqué, le président UMP Guy Teissier de la communauté urbaine de Marseille demande au gouvernement de privilégier l'offre française du fonds Anchorage.
 

Lire et commenter