Assassiné 20 minutes après sa sortie de prison

Assassiné 20 minutes après sa sortie de prison

France
DirectLCI
FAIT DIVERS - Un véhicule a été la cible de tirs, lundi, vers 17 heures sur l'autoroute A7, près de Lançon-de-Provence. Un homme a été tué.

Moins d'une heure. C'est le peu de temps pendant lequel il aura pu savourer sa liberté retrouvée. Selon le quotidien régional La Provence , l'homme qui a été abattu lundi soir sur l'A7 venait de quitter, quelques instants plus tôt, la prison du Pontet (Vaucluse) où il avait purgé une peine de plus de trois ans.

Vers 17 heures, 3 kilomètres après le péage de Lançon-de-Provence, dans le sens Avignon-Marseille, un commando d’au moins 3 hommes encagoulés et armés a fait feu sur une voiture stoppée sur la bande d’arrêt d’urgence. A l’intérieur du véhicule, 3 personnes. L'homme a été tuée sur le coup. L’un des passagers, une femme a été grièvement blessée à la main. L’autre n’a été que légèrement atteint. Ils ont été pris en charge par les sapeurs-pompiers.

Les malfaiteurs, eux, ont réussi à prendre la fuite à l’aide d’une voiture qui les attendait. Un dispositif de recherche a immédiatement été lancé par la gendarmerie. Selon une source proche de l’enquête, la victime, un homme âgé d’une trentaine d’années, "était connue des services de police pour trafic de stupéfiants", précise-t-elle à metronews.

Un règlement de comptes

"Il s’agit vraisemblablement d’un règlement de comptes", nous confie une source de gendarmerie, présente sur place. Peu avant 18 heures, des techniciens en identification criminelle ont commencé les premiers relevés d’indices. "C’est une véritable opération commando", ajoute pour metronews une source policière.

"Ce n’est pas banal d’agir de la sorte sur autoroute. Les tireurs ont fait preuve d’une détermination forte à une heure de fort trafic", poursuit-elle. Selon la même source, les malfaieurs avaient été bien préparé leur coup, comme lors de la fusillade de Vitrolles la semaine dernière . "Après le péage, toutes les sorties sont gratuites en direction de Marseille. Ils n’ont pas pris le risque d’être stoppés sur leur chemin". L'enquête pourrait être confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire de Marseille en charge de dossiers du même type.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter