Attaques à Paris : l'unité nationale fagilisée, Hollande sous pression

DirectLCI
LES MOTS POLITIQUES. L'esprit du 13 novembre semble loin de celui du 11 janvier. La droite et l'extrême droite réclament des mesures drastiques. Ils mettent ainsi François Hollande et son gouvernement sous pression. Le chef de l'État fera une série d'annonces devant le Parlement réuni lors d'un congrès extraordinaire à Versailles, "le discours le plus important de sa vie".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter