Attaques chimiques et bactériologiques : "Il n'y a pas de menace particulière" pour la France

DirectLCI
CHOISISSEZ VOTRE CAMP. Invité de l'émission sur LCI, le chercheur associé à la Fondation pour la recherche stratégique Olivier Lepick est revenu "le risque d'armes chimiques et bactériologiques" évoqué par le Premier ministre Manuel Valls. Il a estimé qu'il n'y a "pas de menace particulière" sur la France.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter