Attentat à Charlie Hebdo : la sécurité renforcée en Nord Pas-de-Calais

Attentat à Charlie Hebdo : la sécurité renforcée en Nord Pas-de-Calais

SECURITE – Suite à l'attentat à Charlie Hebdo, le niveau de vigilance du plan Vigipirate a été renforcé en Nord Pas-de-Calais. Dans le Nord, tous les effectifs de police et de gendarmerie sont mobilisés.

Suite à l'attentat à Charlie Hebdo, le niveau de vigilance du plan Vigipirate a été renforcé en Nord Pas-de-Calais. Le niveau d’alerte attentat, destiné à faire face à une menace imminente, n'a néanmoins pas été atteint, comme c'était le cas, ce mercredi, sur l’ensemble de la région Ile-de-France.

"La totalité de l'appareil d'Etat est mobilisée pour protéger les habitants du Nord Pas-de-Calais. La vigilance était déjà très forte , elle est devenue totale, a déclaré Jean-François Cordet, préfet du Nord, sur France 3 NPDC . Tous les hommes disponibles sont mobilisés. Dans ces situations, on rappelle certains fonctionnaires de l'Etat. Certains se sont même présentés spontanément. On rappelle également des militaires. Tous sont désormais au service de la sécurité."

Des sites sensibles protégés

Dans le Nord, quelque 5 000 policiers, 1 500 gendarmes et 40 militaires supplémentaires sont déployés sur le terrain aujourd'hui. Des sites sensibles sont particulièrement surveillés, comme les gares Lille Flandres et Lille Europe, ou encore les "organes de presse, centres commerciaux, lieux de culte, bâtiments publics, ainsi que dans les transports". Des appels sonores à la vigilance sont régulièrement diffusés par la SNCF ou Transpole.

Selon la préfecture du Nord, depuis ce jeudi à minuit, le signalement de trois sacs abandonnés a "fortement mobilisé les services de police dans l’agglomération lilloise". Des démineurs venus Arras ont fait sauter un colis suspect, ce jeudi vers 8h30 à Lille . Celui-ci a été découvert, vers 7h30, dans la station de métro République, qui a été aussitôt évacuée. Enfin, signalons que Babouse, un dessinateur de Charlie Hebdo, installé dans la région de Montreuil-sur-Mer, a été placé sous protection policière.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

EN DIRECT - Covid-19 : l'Ordre des médecins pour un "accompagnement" plutôt qu'un isolement des malades

Le journaliste Rémy Buisine a-t-il vraiment refusé de répondre à l'IGPN?

Qui est Michel Zecler, le producteur tabassé par des policiers ?

Lire et commenter