Attentat à Nice : Libération révèle que le dispositif de sécurité était bien plus léger que prévu

DirectLCI
Le début de la zone piétonne de la Promenade des Anglais devait être barrée par deux voitures de la police nationale, pourtant selon Libération, le dispositif de sécurité était bien plus léger que prévu. Seul deux policiers municipaux surveillaient l'accès de la zone, des barrières métalliques et des plots fermés la voie. Le ministère de l'Intérieur a maintenu sa version des faits ce jeudi. Plusieurs familles de victimes vont porter plainte contre l’État.

Sur le même sujet

Lire et commenter