Attentat de Nice : état d’urgence, Euro, manifestations… les policiers à bout de force

DirectLCI
Le sujet revient souvent sur la table. En plus des patrouilles renforcées depuis le 13 novembre, s’ajoutent les manifestations contre le projet de loi travail, mais aussi l’Euro de football. La liste est longue et synonyme de fatigue pour les policiers. L’état d’urgence prolongé va compliquer la prise de congés pour les hommes.

Plus d'articles

Lire et commenter