Attentat de Nice : la polémique enfle autour du dispositif de sécurité

DirectLCI
Il y avait-il trop peu de policiers mobilisés au soir du 14 juillet à Nice ? C’est ce qu’affirme la ville, qui vise l’Etat. Ce matin, la préfecture des Alpes-Maritimes dénonce néanmoins une "polémique injuste". Le ministère de l’Intérieur vient néanmoins de saisir l’IGPN, soit la "police des polices", pour faire évaluer le dispositif qui était en place le soir du drame.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter