Attentat de Nice : "N’importe qui peut s’identifier aux victimes"

France
DirectLCI
Jeudi 14 juillet, à Nice, un camion a foncé sur la foule sur la Promenade des Anglais. 84 personnes au moins ont été tuées et 50 enfants sont actuellement hospitalisés. Samuel Lepastier, psychiatre et directeur de recherche au Centre de recherches psychanalyse, médecine et société, explique : "le retentissement psychologique est extrêmement important. D’autant plus important que n’importe qui maintenant peut s’identifier aux victimes. On a beaucoup d’horreur à voir un enfant, en principe innocent, tué. Il y a traumatisme chaque fois que nous sommes dans une situation d’impuissance totale".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter