Attentat déjoué : un sixième suspect mis en examen et écroué

France
DirectLCI
TERRORISME - Âgé de 31 ans, Hamid B. a été mis en examen et placé en détention provisoire. D’après nos informations, il avait été récemment arrêté dans le cadre de l'enquête sur le projet avorté d’attentats simultanés contre des sites policiers parisiens.

La Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) a interpellé à Strasbourg, mardi 6 décembre 2016 à l’aube, Hamid B., un Français âgé de 31 ans, sur décision d’un juge d’instruction anti-terroriste parisien.  Ses empreintes digitales avaient été repérées sur un pistolet retrouvé en perquisition chez l’un des terroristes présumés, le 20 novembre dernier déjà à Strasbourg. Petit voyou, il est inconnu des services de renseignement français, notamment pour d’éventuels liens avec l’Islam radical.


Il a été mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle" et "acquisition, détention, transport, offre ou cession d'armes", en lien avec une entreprise terroriste et placé en détention provisoire.

Lire aussi

Pendant ses trois jours de garde à vue dans les locaus de la DGSI, il a  nié avoir participé au vaste projet criminel de ses proches. Il est soupçonné d'avoir "fourni les armes" à la cellule qui projetait un attentat en région parisienne le 1er décembre. Selon une source proche de l'enquête citée par l'AFP, son ADN a été repéré sur une arme retrouvée lors des précédentes perquisitions menées à Strasbourg, où cinq personnes ont été interpellées.


Ces cinq suspects, qui voulaient s’attaquerà des sites du ministère de l’Intérieur ainsi qu’à l’une des avenues les plus commerçantes de Paris, ont déjà été mis en examen dans le cadre de cette enquête sensible. Tous sont actuellement incarcérés.

En vidéo

Les quatre terroristes présumés, arrêtés à Strasbourg, "étaient des amis de longue date"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter