Attentat en Isère : "Tout est fait pour montrer la mobilisation de l’Etat"

DirectLCI
Un Conseil restreint présidé par François Hollande a débuté vendredi à l'Elysée à 15h30, après l'attentat qualifié de "terroriste" par le chef de l'Etat commis dans une usine de Saint-Quentin-Fallavier. Le président, qui participait à un sommet européen à Bruxelles, l'a écourté pour revenir à Paris. "Le président s’affiche en première ligne, aux commandes, comme lors des attentats de janvier", explique la journaliste Valérie Nataf.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter