Attentats de janvier 2015 : hommage à Clarissa Jean-Philippe à Montrouge

FRANCE

SOUVENIR – Une cérémonie en hommage à Clarissa Jean-Philippe, jeune policière municipale tuée le 8 janvier 2015 à Montrouge par Amedy Coulibaly, le tueur de l’Hyper Cacher, se tient ce lundi en banlieue parisienne.

Deux ans après la série d’attentats de janvier 2015, les hommages se poursuivent. Ce lundi, une cérémonie commémore la disparition de Clarissa Jean-Philippe, jeune policière municipale tuée par Amedy Coulibaly, le terroriste de l’Hyper Cacher. Un hommage a été rendu devant la plaque commémorative apposée en 2016 avenue Pierre Brossolette, à Montrouge, sur les lieux du drame. La cérémonie a rassemblé, aux côtés de la famille de Clarissa et de ses anciens collègues, le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux et la secrétaire d’Etat chargée de l’Aide aux victimes Juliette Médael, ainsi que différents responsables locaux, dont la maire de Paris Anne Hidalgo. 

"Nous devons continuer notre devoir de mémoire (…) Cette rue de Montrouge, qui porte le beau nom de rue de la Paix, est désormais associé au nom de Clarissa. Nous ne pouvions pas trouver de meilleur symbole. Soyez assurée, chère Clarissa, que nous serons fidèles à la grande cause pour laquelle vous êtes tombée : celle du respect de l’ordre public, celle de la paix entre nos concitoyens. Votre nom est désormais inscrit dans notre histoire et dans nos mémoires", a déclaré dans son discours le maire de Montrouge, Etienne Lengereau avant le dépôt de gerbes. 

"Elle sera toujours au plus profond de mon cœur. De voir tout ça, ça me fait plaisir. Comme vous pouvez le voir, on a beaucoup de soutiens", a réagi au micro de LCI le frère de Clarissa Jean-Philippe, Wilfrid, venu avec sa mère de Martinique pour assister à cet hommage. 

Cette cérémonie intervient quelques jours après l’hommage rendu aux victimes des attentats perpétrés contre Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015, et contre l’Hyper Cacher, le 9 janvier. L’absence de commémoration, à ce moment-là, pour la jeune policière avait suscité la polémique. En réponse, la mairie de Paris avait notamment expliqué que les hommages étaient "organisés par la Ville de Paris pour les attaques perpétrées sur le territoire parisien".  Trois membres des forces de l’ordre, Clarissa Jean-Philippe, Franck Brinsolaro et Ahmed Merabet, tués par les frères Kouachi lors de l’attaque du magazine Charlie Hebdo, sont morts au cours de la série d’attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015. 

Un banal accrochage

A l’âge de 26 ans, une semaine seulement après avoir reçu son diplôme de policière municipale, Clarissa Jean-Phillippe a croisé la funeste route d’Amedy Coulibaly. Le drame s’est noué tôt le matin, jeudi 8 janvier 2015, sur l’avenue Pierre-Brossolette à Montrouge, aux abords de la porte de Châtillon (sud de Montrouge). 

Voir aussi

Comme deux agents de la voierie, la jeune policière municipale, intervient avec un collègue sur un banal accident de la route. Selon le récit de Laurent, l’un des agents, recueilli par Le Parisien,  les quatre fonctionnaires étaient en train de discuter autour des véhicules accidentés en attendant la dépanneuse lorsqu’un homme cagoulé a surgi et l’a tiré par le bras. 

Plusieurs hommages rendus en banlieue parisienne et en Martinique

Avant même que l'agent de voierie puisse comprendre la gravité de la situation, l’individu tire et touche mortellement la jeune policière non armée. Le collègue de Laurent est grièvement blessé. Laurent, lui, ne semble devoir sa vie qu’au pistolet du tueur qui s’est enrayé. Ce dernier qui aurait pu vouloir s’en prendre à une école juive située à proximité du lieu de la fusillade quitte les lieux à pied. Il sera tué le lendemain à l’Hyper Cacher, porte de Vincennes, dans l’intervention des unités d’élites pour mettre fin à son attaque terroriste au cours de laquelle il a assassiné quatre personnes. 

Originaire de Sainte-Marie, en Martinique, Clarissa Jean-Philippe était arrivée en région parisienne en 2008. Une statue a été érigée en hommage à la jeune femme dans sa ville natale. Clarissa a également reçu la légion d’honneur à titre posthume. 

En vidéo

JT 13 H - Saint-Denis : hommage à Clarissa Jean-Philippe, la jeune policière tuée par Amedy Coulibaly

En vidéo

JT 13 H – Deux ans après l’attaque à l’Hyper Cacher : l’envie de tourner la page sans oublier

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter