Attentats de Nice : Strasbourg abasourdie n’a plus le goût à la fête

DirectLCI
Au lendemain d’un drame effroyable, sur le marché, on tente de redonner des couleurs à un quotidien sombre. Personne ici n’a plus gout à la fête.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter