Attentats de Paris : "Il y a un avant et un après" selon un islamologue

DirectLCI
Rachid Benzine, islamologue, regrette qu’il ait fallu attendre les attentats de Paris pour dénoncer certains discours violents prêchés dans les mosquées. Selon lui, des menaces "symboliques et physiques" seraient véhiculées par les réseaux sociaux. Les actes terroristes du vendredi 13 novembre ont "libéré la parole" a-t-il ajouté sur LCI.

Sur le même sujet

Lire et commenter