Attentats du 13 novembre : des contrôles aux frontières défaillants ?

DirectLCI
Plus d'un mois après les attentats survenus à Paris, les forces de police sont toujours mobilisées et la mise en place de l'état d'urgence a été mise en place de manière très floue, selon un policier de la police aux frontières (PAF) qui a accepté de témoigner anonymement. Il explique notamment que de nombreuses failles sont présentes dans l'organisation des contrôles aux frontières, laissant notamment filer Salah Abdeslam vers la Belgique quelques jours après les attentats.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter