Attentats du 13 novembre : l'application de messagerie instantanée Telegram remise en cause

DirectLCI
Depuis les attaques, se pose la question des moyens de communication utilisés par le groupe Etat islamique dans la préparation de l'attaque. Une application de messagerie instantanée en particulier est pointée du doigt : Telegram. Elle permet d'envoyer des messages cryptés, supprimés automatiquement. Des dizaines de comptes ont été bloqués depuis par les développeurs.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter