Attentats du 13 novembre : les volontaires affluent dans les hôpitaux

DirectLCI
Après les attentats du 13 novembre, les hôpitaux n'ont pas manqué de bras, grâce à un afflux de volontaires. Amandine Atalaya, en direct de l'hôpital Saint-Antoine, décrit le dévouement d'infirmiers, de médecins, d'agents administratifs et même de retraités.

Plus d'articles

Lire et commenter