Attentats, Euro 2016... Fatigués, en colère, les policiers réclament une reconnaissance de l'État

Attentats, Euro 2016... Fatigués, en colère, les policiers réclament une reconnaissance de l'État

Les attentats, le plan Vigipirate, l'état d'urgence, les manifestations qui dégénèrent, bientôt l'Euro de football 2016… Depuis des mois, la pression qui pèse sur les policiers est permanente. Beaucoup sont fatigués, exténués et en colère. Tous veulent que leur pénibilité soit reconnue. Bernard Cazeneuve a proposé une augmentation de 2% sur 4 ans de leur prime de risque, et des améliorations de carrière. Un protocole d'accord doit être signé ce lundi, place Beauvau, avant une rencontre mardi matin à l'Elysée avec François Hollande.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Face au risque d'un confinement national, "il y a encore de l'espoir", estime Jérôme Salomon

EN DIRECT - Covid-19 : 23.996 cas ces dernières 24 heures, en hausse de 7% sur une semaine

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

"C’est les mêmes gars" : avec Tom Ross, Florent Pagny a trouvé son double dans "The Voice"

Lire et commenter