Attentats : les conséquences de l'état d'urgence dans les Alpes-Maritimes

Attentats : les conséquences de l'état d'urgence dans les Alpes-Maritimes

Décrété le soir des attentats, l'état d'urgence va se poursuivre jusqu'à fin février. À Nice, où l'opération sentinelle était en place depuis janvier, le dispositif a été considérablement renforcé. Objectif : se montrer partout, tout le temps. Pour rassurer et accroître la sécurité de la population, des contrôles systématiques ont aussi été ordonnés à l'entrée des entreprises.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

EN DIRECT - Tensions Israël/Palestine : la Cour pénale internationale s'inquiète des "crimes" commis

Pour quelles raisons l’Elysée refuse de rendre publics les bulletins de salaire d’Emmanuel Macron ?

Double meurtre dans les Cévennes : la traque pour retrouver le suspect continue

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.