Attentats : "les mêmes cibles" touchées au Danemark et en France, selon François Hollande

Attentats : "les mêmes cibles" touchées au Danemark et en France, selon François Hollande

TERRORISME - François Hollande a déclaré dimanche que "les mêmes cibles" avaient été frappées samedi au Danemark et lors des attentats de Paris en janvier.

Pour François Hollande, les similitudes entre les deux attaques sont clairement établies. Il a déclaré dimanche que "les mêmes cibles" avaient été frappées samedi au Danemark et lors des attentats de Paris en janvier, évènements entre lesquels il y a "un lien qui n'établit pas un réseau mais une même détermination des terroristes".

"Je tenais à me rendre ici à l'ambassade du Danemark pour exprimer la solidarité de la France à l'égard du peuple danois", a déclaré le chef de l'Etat en sortant de l'ambassade du Danemark à Paris. "Ce qui s'est produit samedi, c'est ce qui était déjà à l'œuvre en France il y a plus d'un mois. Ce sont les mêmes cibles qui avaient été choisies par le terroriste: d'abord un centre culturel où était débattue la liberté d'expression. Puis ensuite des policiers ont été frappés parce qu'ils protégeaient ce lieu, parce qu'ils en protégeaient aussi un autre, une synagogue. Car le même terroriste a voulu attaquer un lieu où des juifs venaient pour prier".

"Mêmes tristesses, mêmes malheurs"

"Nous voyons bien qu'il y a là un lien qui n'établit pas un réseau mais simplement une même détermination des terroristes à frapper ce que nous sommes, ce que nous représentons, les valeurs de la liberté, du droit, de la protection que chaque citoyen, quelle que soit sa religion, doit pouvoir trouver", a également déclaré le chef de l'Etat. "Danemark, France, c'est aujourd'hui les mêmes nations qui éprouvent les mêmes tristesses, les mêmes malheurs, mais aussi la même volonté pour résister, combattre et pour vaincre le terrorisme", a conclu François Hollande.

La police danoise pense avoir abattu dimanche matin à Copenhague l'auteur de ces deux fusillades, lors d'un débat sur la liberté d'expression et près de la grande synagogue de la capitale danoise, qui ont fait deux morts et cinq blessés. Dimanche après-midi, elle menait une opération dans un cybercafé près du lieu où a été abattu cet homme dont l'identité n'a pas filtré mais qui était connu des services de renseignement danois.

EN SAVOIR + >> Attaques de Copenhague : silence radio sur l'identité du tueur

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Hautement transmissible", le variant Omicron exige une "action urgente", selon le G7

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Éric Zemmour reconnaît un geste "fort inélégant" au lendemain de son doigt d'honneur

Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.